Un dehors n’existe pas sans un dedans et inversement.

La peau, lieu de l’interférence, conditionne en partie « la maintenance » puisqu’elle participe directement à ses constances (la thermo-régulation). Le « dehors du dedans » (le dermo-épidermique) garantit l’indépendance, y collabore en fonction des données externes qu’il reçoit.

Extrait de La peau, découverte, François Dagognet, éditions Déjà Classique.

***

 

EspaceT-peaux2
Peau: Impression/Expression1, 2003
Espace-Temps:peau
Peau: Impression/Expression2, 2003

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s